Richie, Raphaëlle Bacqué, Livre de Poche

9782253098980-001-T.jpeg

Quand il rentrait dans un auditoire, les étudiants scandaient le surnom dont ils l’avaient affectueusement affublé, « Richie, Richie Richie… »  Comme une rock star.

Du jamais vu dans cette institution qu’est Sciences Po.

Lui, Richie, c’est Richard Descoings, un fils de bonne famille, dont l’ascension fulgurante a de quoi donner le tournis, et dont la fin est complètement tragique : comme un héros de Balzac :  Richie est retrouvé mort à 54 ans en avril 2012, dans une chambre d’hôtel de New York, un décès plutôt mystérieux au départ.

A son enterrement, le tout Paris ou presque : des politiques,  des ministres, de gauche, de droite, des grands patrons, des ambassadeurs, même Obama a présenté ses condoléances depuis la Maison Blanche.

Au premier rang, à l’église, son épouse et son  compagnon : tous les deux pleurent chaudement celui qu’ils ont tant aimé sans que cela ne semble gêner le moins du monde le prêtre chargé de la célébration religieuse.

Une situation assez inédite qui a intrigué Raphaëlle Bacqué et qui lui a donné l’envie d’enquêter sur cette personnalité hors du commun.

« Le soir, lorsque le sage énarque enlève son costume et sa cravate pour enfiler pantalon de cuir et tee-shirt moulant et plonger dans la nuit, il ne sait plus très bien laquelle des deux tenues est un déguisement.  »

Richard, l’oiseau de nuit,  goûte à tout : drogues, alcool, sexe, rien ne lui résiste.

En journée, le programme est complètement différent :  » c’est un bûcheur contraint par les règles de l’ambition. »

Comment arrive-t-il à concilier les deux faces de sa personnalité, comment grimpe-t-il petit à petit les échelons ?  Comment est-il parvenu à faire de Sciences Po le vivier de tous les pouvoirs, lui qui a ouvert les portes de ses amphithéâtres aux élèves des banlieues, lui qui s’est battu pour envoyer ses étudiants aux quatre coins du monde, dans les meilleures universités de la planète .

Certains ont vu en lui une espèce d’ovni, un monarque éclairé, à la fois adulé puis démoli par la presse.

Raphaëlle Bacqué a voulu comprendre le phénomène Richie. La journaliste du Monde a rencontré  et interrogé des dizaines de personnes qui ont croisé la route de cet homme tenté par toutes les transgressions.

Avec elle, nous franchissons allègrement les portes des boîtes du Marais, nous nous glissons dans les cabinets ministériels,  nous ouvrons grand nos oreilles dans les salons sarkozystes, nous nous ennuyons avec Richie dans les bureaux du Conseil d’Etat ou ceux de la Cour des Comptes, et puis nous nous éclatons dans ces soirées étudiantes qui s’arrêtent uniquement quand le jour se lève … Pffttttt, on n’a plus vingt ans … difficile de suivre la cadence de Richie …

« Richie » ou un incroyable biopic, qu’on lit d’une traite.

 

Auteur : leslivresdechristinecalmeau

Journaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s