Malgré elle, David-James Kennedy, Fleuve Noir

CVT_Malgre-elle_7614

En 1989, à Paris, Emma, la si jolie et magnétique Emma, celle qui possède un incroyable pouvoir d’attraction sur les garçons de son école,  fréquente le très chic lycée Henri-IV, et n’a pas vraiment conscience de l’effet qu’elle produit sur tous ses camarades ou presque.

Que ne feraient-ils pas pour elle Yann, Arno, Manu et tous les autres ?

Mais celui qu’elle préfère, c’est Tom, un ado solaire, adepte de sensations fortes. C’est lui qui la connaît le mieux, ils se disent presque tout, et se comprennent si bien.

Le tableau semble idyllique, mais un drame va vite venir ternir ces années d’insouciance : un des élèves du lycée est retrouvé mort,  assassiné …

En 2015, les chemins se sont bien évidemment séparés, chacun a fait sa vie.

Certains ont mieux réussi que d’autres.

Tom, lui, n’a pas trop changé, il est toujours intrépide et avide de découvertes extrêmes. Il vient de revendre sa boîte, ce qui lui laisse un peu de temps pour souffler et profiter de la vie. Jusqu’au moment où Lukowski, un de ses anciens camarades de lycée, complètement désespéré, lui laisse deux messages en lui demandant de venir le retrouver …

Quand il arrive sur place, le long de la mer Baltique, en Suède, Tom découvre le cadavre de son ami, qui flotte entre des rochers, une mort qui ne semble pas vraiment naturelle non plus.

A  l’intérieur de la maison de la victime, un PC portable. Sur l’écran, des photos défilent : celles d’Emma : Emma ado, Emma aujourd’hui, adulte. Emma absolument partout, sur chaque cliché.

Pour Tom, il faut accuser le choc, rassembler ses esprits et partir de là, des fois qu’il serait en danger lui aussi … Il faut aussi prendre contact avec Emma, qu’il n’a plus vue depuis leurs années à Henri IV : qu’est-elle devenue ? est-elle une cible elle également ?

Que s’est-il réellement passé il y a 26 ans ?

C’est à découvrir dans ce thriller rondement mené. Une histoire passionnante, impossible à lâcher, une histoire qui vous fera froid dans le dos …

Après « Ressacs » paru en 2014, David-James Kennedy confirme tout le bien qu’on pensait de lui.

 

Auteur : leslivresdechristinecalmeau

Journaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s