Dieu, l’Etat et moi, Sylvain De Mullenheim, Cherche Midi

Dieu, l'Etat et moi, Sylvain De Mullenheim

Le Ministre de l’Education Nationale en est quasi certain : la France est prête à accueillir une nouvelle tête à la présidence. La sienne, évidemment …

Et il ne se trompe pas. Après le vote, au soir des élections, le nouveau président est serein. Il a été plébiscité.

Les félicitations affluent du monde entier, les flashs des photographes crépitent, la nuit est belle. Autant profiter de l’instant, parce que ça ne va pas durer.

Pendant deux semaines, avant la passation de pouvoir, il va falloir composer un gouvernement, une nouvelle équipe, former les cabinets, prendre connaissance de tous les sujets qu’il faudra traiter tout bientôt, et surtout, surtout, soigner sa communication.

Car la presse traque, est à l’affût non stop, 24h/24. Il faut gérer, sous peine d’en payer les conséquences directement. Et ça, le nouveau président le sait très bien.

« Alors que l’Elysée dort, je commence à mesurer le chemin parcouru. Je n’éprouve nul sentiment de gloire, tant chacun de mes pas m’a semblé naturel. Difficile, ô combien, mais naturel. Des choix se sont présentés, des opportunités ont surgi, mais rien ne m’aurait dévié longtemps. Me voici servant là où j’ai toujours voulu servir, à l’exacte place où mes capacités et mes aspirations devaient me mener. »

Ainsi parle le nouveau chef de l’Etat, dont nous ne connaîtrons jamais le nom tout au long de son quinquennat qu’il va devoir affronter, avec ses ministres, son Administration, son parti, sa garde rapprochée, son épouse, ses amis, ses ennemis, la police, sa sécurité, les pays alliés et les autres, avec Bruxelles, la Bourse, les attentats et toutes les menaces qui pèsent sur la France. Bref, un programme plus que chargé, qui nécessite un président au top de sa forme.

Et pour être en forme, il faut avoir un sommeil réparateur. Or les nuits du président sont perturbées par un rêve, toujours le même.

Ses journées, elles, se suivent et ne se ressemblent pas. D’un sommet international à une rencontre avec un religieux qui lui demande de dire une neuvaine, le président n’arrête pas un instant, mais est bien obligé de se rendre compte que quelque chose ne va pas …

Inutile d’insister, vous n’en saurez pas plus. Vous le découvrirez en lisant ce premier roman complètement addictif pour tous les amoureux de la politique et tous les accros à l’actu.

Un premier roman qui est sorti quelques semaines seulement avant l’élection d’Emmanuel Macron. Impossible dès lors de ne pas établir de parallèle, tellement les personnages de Sylvain De Mullenheim sont plus vrais que nature.

Une impressionnante plongée dans ce milieu politique, méconnu du grand public, avec beaucoup d’humour, et même de suspense.

Un premier roman particulièrement réussi, un énorme coup de coeur.

Auteur : leslivresdechristinecalmeau

Journaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s