A couteaux tirés, Olen Steinhauer, Pocket

A-couteaux-tires

« Choisis le restaurant, j’enverrai la facture au gouvernement ».

C’est en substance ce que Henry vient de proposer à Célia, son ancienne maîtresse et ancienne collègue.

Tous les deux ont été agents secrets, membres de la CIA, basés à Vienne, en Autriche, à l’ambassade américaine.

Henry est toujours en activité.

Célia, elle, a remis sa démission et refait sa vie aux Etats-Unis, et n’a plus revu Henry depuis cinq ans. Depuis l’attentat qui a coûté la vie à plus d’une centaine de personnes, dans un avion sur le tarmac de l’aéroport de la capitale autrichienne.

Des moments atroces.

Aujourd’hui, Henry est chargé par son employeur de faire toute la lumière sur ces heures noires, car il faut se rendre à l’évidence, l’un d’eux a trahi.

Ce repas gastronomique va très vite se transformer en huis-clos glaçant, où Célia et Henry vont chacun essayer de sauver leur peau.

Certains considèrent déjà que John Le Carré a trouvé son héritier. C’est peut-être le cas, et c’est à découvrir dans cet excellent thriller d’espionnage que vous ne lâcherez pas une seconde.

Auteur : leslivresdechristinecalmeau

Journaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s