Villa Taylor, Michel Canési et Jamil Rahmani, Livre de Poche

Villa-Taylor

Diane de Verneuil est le genre de femme à qui tout réussit professionnellement.

Du genre à voyager en jet privé quand c’est nécessaire.

A la tête d’une banque d’affaires parisienne, elle est efficace et redoutée.

Elle sait ce qu’elle veut. Ce qu’elle ne veut pas aussi.

Sa vie privée, en revanche, ressemble plutôt à un gigantesque échec.

Elle la résume en un mot : désert.

Elle a un compagnon, même si celui-ci ne semble pas représenter grand chose pour elle. Et elle n’a pas d’enfant : elle ne sait pas en avoir.

Mais ce qui la ronge surtout, c’est de ne pas avoir de mère, disparue depuis qu’elle est bébé.

« Comment peut-on vivre sans mère ?    Ma vie s’est tissée autour de ce vide vertigineux, de cette absence d’images, de mots, de souvenirs, autour de ce rien insupportable. Les fantômes ont des visages, ma mère est moins qu’un spectre : une abstraction, un flou brumeux. »

Cette mère, c’est Daphné, Daphné dont elle ne sait absolument rien, à son grand désespoir.

Son père est toujours resté muet à son sujet.

Comme sa grand-mère Moune, qui vit à Marrakech.

Pas un mot, pas une photo, pas un commentaire. Rien.

Le néant total, comme si Daphné n’avait jamais existé aux yeux de l’entourage de la jeune femme.

Quand Moune décède, c’est Diane qui hérite de sa maison. La très luxueuse Villa Taylor, en plein coeur du quartier Guéliz à Marrakech.

Une villa qui existe réellement, et qui vaut une fortune. Des dizaines de millions d’euros.

Qu’importe, Diane est convaincue que c’est là qu’elle va pouvoir enfin découvrir ce passé que tout le monde lui cache depuis si longtemps. Et avec ce passé, cette obsession de retrouver sa mère refait plus que jamais surface.

En tournant le dos à Paris et ses obligations professionnelles, en s’installant à la Villa Taylor, si lourdement chargée de souvenirs et d’histoire, Winston Churchill, Franklin Roosevelt, Charlie Chaplin ou encore Yves Saint-Laurent y ont séjourné,  Diane va essayer de remonter le temps.

Avec l’aide du fils du notaire chargé de régler la succession de Moune, avec Halima, la gouvernante, avec Hassan, le jardinier aveugle, avec Agathe, la vieille amie, à moitié folle de sa grand-mère, c’est toute son existence qui va défiler dans le cadre mythique de cette Villa Taylor, si chargée de secrets.

Et Diane n’aurait jamais imaginé ce qu’elle va découvrir …

Vous ne lâcherez pas une seconde ce somptueux roman.

Un roman magnifiquement écrit.

Hypnotisant.

Un vrai suspense pour cette histoire ensorcelante, à lire en buvant des litres de thé à la menthe fraîche, pour avoir encore un peu plus l’impression d’être à Marrakech.

Michel Canési et Jamil Rahmani ont réussi une incroyable performance : celle de vous transporter au Maroc pour vivre aux côtés de Diane cette recherche de vérité.

Absolument envoûtante.

Auteur : leslivresdechristinecalmeau

Journaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s