Reviens, Samuel Benchetrit, Grasset

reviens.jpg

Le narrateur, un écrivain en panne totale d’inspiration, n’est pas vraiment au top de sa forme. Et il y a des semaines que cela dure.

Sa femme l’a quitté depuis longtemps.

Son fils aussi, mais pas pour les mêmes raisons. Il est parti faire un tour du monde, et donne de ses nouvelles assez épisodiquement.

Notre homme se retrouve donc seul, dans son appartement, à attendre que le temps passe. A boire. A espérer un mail de son gamin. A rester vautré devant la télé. A  s’abrutir devant des téléréalités qui le fascinent, comme « 4 mariages pour une lune de miel ».

« J’aimais me recoucher le matin. C’était une sorte de luxe. Certains ont des yachts. Des comptes en banque remplis à ras bord. Des collections de montres. De la culture. Des sculptures. Des muscles. Personnellement, je me recouchais le matin, vingt à trente minutes après m’être levé. Je vivais dans un monde où le plaisir et le bonheur n’étaient pas associés. Ma vie était pleine de plaisirs qui ne formaient jamais un bonheur complet. J’avais pu constater chez d’autres un bonheur complet qui leur offrait une multitude de plaisirs. »

Quand un producteur l’appelle pour lui expliquer qu’une adaptation d’un de ses romans en feuilleton est envisagée,  on se dit qu’il va enfin se secouer …

C’est ici qu’interviennent dans le désordre de vieilles dames férues de littérature, une infirmière bègue, mais si touchante, un percepteur des impôts victime d’un accident en Afrique, un canard, un fermier cocu, et une concierge peu commode. Bref, un monde tendre et poétique qui rend le roman de Benchetrit quasi impossible à pitcher.

Il ne vous reste qu’une seule chose à faire, c’est le lire.

On sourit, on rit, on est ému, touché et enchanté par cette histoire improbable portée par l’écriture de Samuel Benchetrit en bien meilleure forme que son héros.

C’est un des romans qu’il faut lire cette rentrée.

 

 

Auteur : leslivresdechristinecalmeau

Journaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s