Richie, Raphaëlle Bacqué, Livre de Poche

9782253098980-001-T.jpeg

Quand il rentrait dans un auditoire, les étudiants scandaient le surnom dont ils l’avaient affectueusement affublé, « Richie, Richie Richie… »  Comme une rock star.

Du jamais vu dans cette institution qu’est Sciences Po.

Lui, Richie, c’est Richard Descoings, un fils de bonne famille, dont l’ascension fulgurante a de quoi donner le tournis, et dont la fin est complètement tragique : comme un héros de Balzac :  Richie est retrouvé mort à 54 ans en avril 2012, dans une chambre d’hôtel de New York, un décès plutôt mystérieux au départ.

A son enterrement, le tout Paris ou presque : des politiques,  des ministres, de gauche, de droite, des grands patrons, des ambassadeurs, même Obama a présenté ses condoléances depuis la Maison Blanche.

Au premier rang, à l’église, son épouse et son  compagnon : tous les deux pleurent chaudement celui qu’ils ont tant aimé sans que cela ne semble gêner le moins du monde le prêtre chargé de la célébration religieuse.

Une situation assez inédite qui a intrigué Raphaëlle Bacqué et qui lui a donné l’envie d’enquêter sur cette personnalité hors du commun.

« Le soir, lorsque le sage énarque enlève son costume et sa cravate pour enfiler pantalon de cuir et tee-shirt moulant et plonger dans la nuit, il ne sait plus très bien laquelle des deux tenues est un déguisement.  »

Richard, l’oiseau de nuit,  goûte à tout : drogues, alcool, sexe, rien ne lui résiste.

En journée, le programme est complètement différent :  » c’est un bûcheur contraint par les règles de l’ambition. »

Comment arrive-t-il à concilier les deux faces de sa personnalité, comment grimpe-t-il petit à petit les échelons ?  Comment est-il parvenu à faire de Sciences Po le vivier de tous les pouvoirs, lui qui a ouvert les portes de ses amphithéâtres aux élèves des banlieues, lui qui s’est battu pour envoyer ses étudiants aux quatre coins du monde, dans les meilleures universités de la planète .

Certains ont vu en lui une espèce d’ovni, un monarque éclairé, à la fois adulé puis démoli par la presse.

Raphaëlle Bacqué a voulu comprendre le phénomène Richie. La journaliste du Monde a rencontré  et interrogé des dizaines de personnes qui ont croisé la route de cet homme tenté par toutes les transgressions.

Avec elle, nous franchissons allègrement les portes des boîtes du Marais, nous nous glissons dans les cabinets ministériels,  nous ouvrons grand nos oreilles dans les salons sarkozystes, nous nous ennuyons avec Richie dans les bureaux du Conseil d’Etat ou ceux de la Cour des Comptes, et puis nous nous éclatons dans ces soirées étudiantes qui s’arrêtent uniquement quand le jour se lève … Pffttttt, on n’a plus vingt ans … difficile de suivre la cadence de Richie …

« Richie » ou un incroyable biopic, qu’on lit d’une traite.

 

Mémoires Beate et Serge Klarsfeld, Livre de Poche

9782253185789-001-t

Il est devenu presque inutile de les présenter : Beate et Serge Klarsfeld.

Un couple déjà entré dans la légende, alors qu’ils sont toujours en vie, tous les deux.

Pourtant, rien ne laissait supposer que Beate, fille d’un soldat de la Wehrmacht, et Serge, fils d’un juif roumain mort à Auschwitz allaient tomber éperdument amoureux l’un de l’autre.

Un coup de foudre sur un quai de métro à Paris.

Beate est alors jeune fille au pair et Serge étudiant à Science Po.  Très vite, ce couple mythique va se spécialiser dans la traque des anciens nazis. D’abord en Allemagne où Beate mène un combat acharné pour les empêcher d’accéder à des postes à haute responsabilité.

En France ensuite : traîner Klaus Barbie devant les tribunaux, c’est eux. Eux encore qui jouent un rôle central dans les procès de Bousquet, Touvier et Papon.

Sans répit, malgré les menaces, malgré les arrestations, un combat de chaque jour. Exemplaire. Raconté de manière passionnante, à deux voix : celle de Beate, en alternance avec celle de Serge.

Des mémoires qui font plus de 1000 pages.

Qu’importe, elles se lisent comme un roman. Extrêmement captivant.

Pour ne pas oublier.

Jamais.

Check-point, Jean-Christophe Rufin, Folio

1507-1

A 21 ans, Maud travaille pour une association caritative lyonnaise qui vient d’envoyer un quinze tonnes sur la route, direction la Bosnie. Nous sommes en 1995, le pays est en guerre.

Dans le convoi avec la jeune femme, quatre hommes, Alex, Lionel, Marc et Vauthier, quatre personnalités complètement différentes que Maud va découvrir, avec leurs blessures, tout au long du trajet.

Un trajet compliqué, dangereux. Sur le chemin, les balles sifflent : les cadavres s’amoncellent dans les campagnes.

Difficile pour ces humanitaires pas vraiment comme les autres de rester de marbre face à ces horreurs. La tension se fait de plus en plus forte au fil des jours, et le fait que la cargaison ne comporte visiblement pas que des denrées alimentaires et des médicaments n’arrange rien…

Check-point, une espèce de road-movie à suspense passionnant, qui a aussi certaines caractéristiques d’un huis-clos.

Oppressant.

Un roman particulièrement efficace et interpellant, qui pose de vraies questions sur la neutralité et l’action humanitaire, en se demandant, par exemple, s’il ne faudrait pas songer à passer à la vitesse supérieure : faut-il continuer à fournir des couvertures et de la nourriture alors que les morts se comptent par milliers … Poser la question, c’est déjà y répondre un peu.

 

La cible, Howard Gordon, Folio Policier

1507-1

Dans une vie antérieure, Gideon Davis a été négociateur pour le département d’Etat. Détaché par l’ONU. Pacificateur était son surnom.  Son job : gérer des conflits internationaux.

Mais ça, c’était avant.

A présent, Gideon donne cours à l’université. Une vie rangée, auprès de sa future épouse. Jusqu’au jour où il est abordé par un junkie qui veut lui vendre des informations de la plus haute importance paraît-il.

Pour 100.000 dollars, ce type est prêt à raconter tout ce qu’il sait à propos de la préparation d’un attentat qui serait commis sur le sol américain par des milices d’extrême droite prônant la supériorité de la race blanche. Il fournit même quelques morceaux d’un enregistrement qui prouvent ses dires.

Premier problème, et il est de taille,  c’est que cet informateur est enlevé très peu de temps après ses révélations … Et puis, Gideon ne fait plus partie du secrétariat d’Etat, et il doit, pour faire remonter l’information, passer par le FBI et son ex-petite amie . Le FBI qui ne juge pas le tuyau crédible… Pourtant l’heure tourne, et le danger imminent …

Gideon n’a pas le choix : il  est obligé de faire appel à son frère qui vient de sortir de prison pour essayer  d’infiltrer ce groupe conspirationniste et d’enrayer cette terrifiante course contre la montre…

Howard Gordon est notamment le scénariste de 24H chrono et de Homeland.

Inutile de préciser qu’il connaît les ficelles pour construire un suspense intenable, de chaque instant, le tout servi par des personnages très attachants.

Seul risque : ne pas décoller du  bouquin avant la dernière page … Si vous avez des obligations, c’est un peu gênant …

Les réponses, Elizabeth Little, 10-18

9782264068576.jpg

Janie Jenkins a été reconnue coupable, il y a dix ans déjà, de l’assassinat de sa mère, la très riche et très mystérieuse Marion Elsinger.

Suite à un problème de procédure et de manipulation de preuves par le laboratoire de la police scientifique de L.A,  la jeune femme sort de prison : une libération qui scandalise les Etats-Unis.

Janie est traquée de partout, les journalistes ne lui laissent pas une minute de répit.

Mais est-elle coupable ou innocente finalement ?

Elle n’en sait rien elle-même : elle ne se souvient absolument pas de cette nuit-là, elle était trop bourrée.

Tout juste se rappelle-t-elle les deux derniers mots prononcés par sa mère avant qu’elle ne meure. Et c’est avec ces deux mots-là que Janie va se mettre en route, à la recherche de la vérité et de toutes les réponses aux questions qu’elle se pose depuis plus de dix ans.

Elizabeth Little signe ici son premier roman. Une intrigue machiavélique. Un suspense étonnant.

Un vrai bijou.

On attend avec impatience la confirmation de son talent.

 

 

 

L’ombre de Gray Mountain, John Grisham, Livre de Poche

9782253111948-001-t

Manhattan, Wall Street plus précisément. Samantha est avocate dans un grand cabinet. En 2008, la crise est là : la récession peut frapper à tout moment. La jeune femme s’y attend. Quand le couperet tombe, quand elle est limogée et raccompagnée par des vigiles vers la sortie, elle ne sait évidemment pas de quoi son avenir sera fait.

Après quelques jours de réflexion, elle décide de quitter la ville et de s’installer au cœur des Appalaches. Elle y travaillera gratuitement dans un centre d’aide juridique… comme stagiaire. Pour la première fois de sa vie, elle va devoir aider de vraies gens, qui ont de vrais problèmes.

Et pour la première fois de sa vie aussi, Samantha doit faire face à la violence des salles d’audience où chacun défend sa peau. Elle apprend à subir des menaces et surtout, pour la première fois de sa carrière, elle va préparer un procès, un vrai, dans cette petite ville qui cache de si lourds secrets, où les dirigeants des exploitations minières ne respectent rien ni personne.

 »L’ombre de Gray Mountain » est un bon thriller, le premier où John Grisham, le maître du genre, fait la part belle à l’écologie et à ses enjeux. Un thriller que vous lâcherez très difficilement …

La fille du train, Paula Hawkins, Pocket

train

Tous les jours, Rachel, une petite trentaine d’années,  prend le train pour se rendre à Londres le matin et rentrer en banlieue le soir. Juste pour tuer le temps : elle a perdu son emploi. Et chaque jour, ou presque, elle s’assied à la même place pour regarder le paysage par la fenêtre. Enfin, surtout une maison bien particulière, en contrebas de la voie ferrée. Une maison dont elle connaît chaque brique. Elle a même donné un prénom à ses occupants : Jess et Jason, qui semblent former un couple parfait. L’image du bonheur en quelque sorte, ce bonheur que Rachel ne connaît plus puisque son mari l’a quittée après l’avoir trompée.

Un matin, la jeune femme aperçoit un autre homme que Jason dans le jardin de Jess. Que s’est-t-il passé au sein de ce couple modèle ?  Rachel décide d’enquêter, mais quelques jours plus tard, la presse annonce la disparition de celle que Rachel appelle Jess….

 »La fille du train » fait un véritable tabac depuis sa sortie, en grand format, aux Editions Sonatine, puis en poche, chez Pocket. Près de 15 millions d’exemplaires ont déjà été vendus à travers le monde.

Si vous ne devez lire qu’un seul thriller psychologique cette année, c’est probablement celui-ci, terriblement addictif, rondement bien mené, une véritable révélation dans le genre pour la journaliste Paula Hawkins qui signe ici son premier roman.

Une réussite quasi parfaite, dont les côtés  »hitchkockiens » ont séduit les producteurs de Hollywood : l’adaptation en film vient de sortir aux Etats-Unis, avec Emily Blunt dans le rôle de Rachel. Chez nous, il faudra attendre début novembre pour le voir en salles. Juste le temps de lire le bouquin AVANT de regarder le film dont l’action a été délocalisée à New York…